Nathan Vanryb

Chapitres:

  1. 00:00 Mon père était déjà en France, à Metz
  2. 04:22 L’exode: nous quittons Metz pour Royan
  3. 06:37 Arrêté en 1942, interné dans les camps
  4. 14:51 C’était le convoi 21, le 19 août 1942
  5. 18:31 Au kommando Petersen-travail dur
  6. 21:22 Les kapos
  7. 24:41 Journée type au camp de Birkenau
  8. 34:16 La schneiderei: l’atelier de tailleurs à Auschwitz
  9. 39:59 Sélection à Auschwitz
  10. 46:43 Mars-avril 1943, au camp de Swietochlowice
  11. 49:15 Mon quotidien au camp de Swietochlowice
  12. 54:33 Envoyé à l’usine, je suis devenu tourneur
  13. 01:00:34 Évacuation du camp de Swietochlowice
  14. 01:03:25 On arrive au camp de Mauthausen
  15. 01:07:42 Affecté dans une usine d’armement à Leipzig
  16. 01:11:39 Emmenés au camp de Lobositz, en Tchécoslovaquie
  17. 01:15:44 À Theresienstadt, arrivaient des déportés juifs
  18. 01:18:37 Le 9 mai, on était libres
  19. 01:23:35 Je ne retrouve que mon père
  20. 01:33:27 Mon épouse, mon immense bonheur
  21. 01:40:27 Message à mes contemporains

1924, Varsovie – 2016, Paris

Issu d’une famille polonaise, venue en France en 1926, il est arrêté le 12 avril 1942 à St-Paul-de-Lizonne, interné à la prison d’Angoulême puis dans les camps de Poitiers et Drancy.

Il est déporté le 19 août 1942 au camp de Birkenau (convoi 21, Matricule 60601). Fin 1942, il est transféré au camp d’Auschwitz puis, en mai 1943, à Eintrachthütte, sous-camp du complexe d’Auschwitz (Swietochlowice).
En janvier 1945, il subit un nouveau transfert, au camp de Mauthausen (Autriche) puis à Leipzig (Allemagne). En avril 1945, il doit marcher 18 jours vers Leitmeritz (nom allemand de Litomerice, Tchécoslovaquie) et le camp de Theresienstadt (Terezin) où il est libéré le 8 mai 1945.

A son retour, il retrouve son père et apprend que son frère a été fusillé pour faits de résistance. Les autres membres de sa famille, sa mère, sa sœur, ses deux frères sont morts à Birkenau.

Les témoignages vidéos proviennent de deux sources différentes : UDA et Mémoire Demain (dvd Hatier, 2009)